Big Freeze Poitevin

BIG FREEZE (thermodynamique de l’amour)

Un immense merci à Thomas Poitevin qui, ayant trouvé sur les réseaux mon texte Les émotions de la thermodynamique, a choisi de confronter artistiquement l’hypothèse, posée à la suite de François Roddier, Hubert Reeves et Trinh Xuan Thuan, qu’il pourrait exister un lien fort entre les émotions qui nous portent et les lois fondamentales de la physique.

Affiche Big Freeze

CRÉATION LA LOGE 2015-2016

Écrit et mise en scène par Thomas Poitevin

Inspiré des écrits de François Roddier, Vincent Mignerot, Trinh Xuan Thuan, Hubert Reeves

09 Février à 21H00 / 10 Février à 21H00 / 11 Février à 21H00 / 12 Février à 21H00 / 16 Février à 21H00 / 17 Février à 21H00 / 18 Février à 21H00 / 19 Février à 21H00

Avec : Guillaume Arene, Andréa Brusque, Lucrèce Carmignac, Amaury de Crayencour, Ophélie Legris et Thomas Poitevin

Création son et lumières : Ludovic Champagne

Scénographie, objets : Romain Guillet

Regards scientifiques : Oriane Dioux, Laurent Trouboul, Fabio Acero

Regard philosophique : Sophie Burdet

La nationale fantôme est compagnon de la Faïencerie/Théâtre de Creil. Avec le soutien de la Loge, RAVIV réseau des arts vivants, Théâtre 13, Maison du théâtre et de la danse Epinay sur seine.

« Dans un système fermé et isolé le désordre doit toujours croitre à mesure que le temps passe. La mesure de ce désordre s’appelle l’entropie. »

Ainsi parle la seconde loi de la thermodynamique. Science des machines thermiques devenue science des systèmes énergétiques, la thermodynamique semble pouvoir donner des clés pour la compréhension de notre univers, englober la biologie comme l’économie, en faisant un passage par l’infini supposé de l’espace.

Et si la thermodynamique pouvait s’appliquer aux sentiments humains ?

Et si la fameuse seconde loi pouvait devenir une règle d’or nous permettant de tenir en respect l’immense complexité de nos aventures intimes ?

C’est à cette expérience que le spectateur est convié. Une galerie de personnages, durs et fragiles, secouants et secoués, composent autant de systèmes énergétiques que le public est amener à définir.

Ouverts ? Fermés ? Isolés ? Ces histoires d’amour et de haine sont-elles des structures dissipatives d’énergie comme peut l’être un cyclone balayant le pacifique ?

Imaginons que l’amour puisse être un système énergétique isolé, comme l’est notre univers.
Rien n’est externe à l’univers par définition. Comment alors éviter que le désordre à l’intérieur ne grandisse ? Comment éviter de foncer dans le Big freeze ?

Tarifs : 16 euros tarif plein // 12 euros tarif médium // 10 euros tarif réduit

Et des places à 10 euros (nombre limité) : http://bit.ly/1L0Zjdu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »