Dérégulocène, Earth's City Lights par DMSP

Anthropocène, Capitalocène ou… Dérégulocène ?

Rappel de la définition de l’Anthropocène, par Wikipédia :

L’Anthropocène, soit l’Ère de l’Homme, est un terme relatif à la chronologie de la géologie proposé pour caractériser l’époque de l’histoire de la Terre qui a débuté lorsque les activités humaines ont eu un impact global significatif sur l’écosystème terrestre. Ce terme a été popularisé à la fin du xxe siècle par le météorologue et chimiste de l’atmosphère Paul Josef Crutzenprix Nobel de chimie en 1995 et par Eugene Stoermer, biologiste, pour désigner une nouvelle époque géologique, qui aurait débuté selon eux à la fin du xviiie siècle avec la révolution industrielle, et succéderait ainsi à l’Holocène. L’Anthropocène serait la période durant laquelle l’influence de l’être humain sur la biosphère a atteint un tel niveau qu’elle est devenue une « force géologique » majeure capable de marquer la lithosphère.

La notion d’Anthropocène est aujourd’hui discutée, en particulier parce qu’elle pourrait être comprise comme attribuant uniformément à toutes les communautés humaines historiques la responsabilité de la grande accélération de la destruction de l’environnement depuis les débuts de la mondialisation. D’autres termes ont été proposés afin de discerner mieux les acteurs et les causalités potentielles : Capitalocène, Anglocène, Plantatiocène (Anna Tsing)…

Le Dérégulocène est une proposition alternative espérant embrasser à la fois la spécificité de l’emprise de l’ensemble de l’espèce humaine sur son milieu et la très grande diversité des modes d’interaction de chacune des différentes communautés historiques, toutes n’ayant pas engendré de perturbation environnementale exposant au risque d’effondrement, voire « d’autodestruction ».

Dérégulocène, proposition de définition :

Ère géologique définie par la période durant laquelle les capacités d’emprise progressivement acquises par une espèce particulière n’ont plus été régulées par les interactions de cette espèce avec l’ensemble du vivant.

La notion de Dérégulocène a été présentée le 17 janvier 2019, lors d’une conférence à Sciences Po Lille avec Luc Semal, docteur en science politique, au CERAPS (Université Lille 2). La conférence était organisée par Virage énergie et la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »